Ce sera bientôt le cas puisque l'enseigne y reprend environ 110 établissements "Xenos", une enseigne du Blokker holding auquel appartenait jusqu'en 2016 Casa, annoncent l'enseigne et son ancienne maison-mère mardi. La reprise permet de réduire les pertes d'emplois à 180 sur les près de 3.000 collaborateurs que compte Xenos aux Pays-Bas.

Les magasins repris seront transformés en deux temps sur une période comprise entre mai - date à laquelle sera conclue la transaction - et l'été 2019. A la fin de cette période de transition, le centre de distribution et le siège de Xenos situés à Waalwijk (Brabant septentrional) seront fermés, les livraisons des magasins Casa se feront au départ du centre logistique situé en Belgique, à Olen. C'est précisément à Waalwijk que les pertes d'emplois sont à déplorer, puisque les collaborateurs travaillant en magasins, soit 1.900 personnes, seront toutes reprises sous l'enseigne verte. Par ailleurs, la famille Blokker gardera une soixantaine de magasins Xenos, mais qui ne dépendront plus du holding, à l'image de ce qu'il s'est passé avec Casa précédemment.

Blokker holding a annoncé l'an dernier une vaste restructuration et vouloir se concentrer sur les magasins éponymes. Outre quelque 1.900 licenciements, dont 300 en Belgique, il a également souhaité se séparer de différentes enseignes, notamment Intertoys, Xenos, Big Bazar et Leen Bakker. Le premier a été repris par le groupe d'investissement britannique Alteri, tandis que Leen Bakker est désormais aux mains de Gilde Equity Management. Comme dans ces derniers cas, Blokker Holding n'entend pas révéler les détails financiers de la transaction Xenos/Casa. Les activités allemandes de Xenos avaient déjà été reprises par la chaîne d'habillement allemande TEDi.