"Il va se passer quelque chose chez Carrefour et cela inquiète le personnel", indiquent les syndicats qui craignent que la direction veuille réduire les coûts dans le département achat en faisant appel à des partenaires extérieurs, ce qui aurait de lourdes conséquences sur les 800 travailleurs du siège d'Evere.

La direction de Carrefour Belgique, elle, assure que ces inquiétudes ne sont basées que sur des rumeurs. Lors de la précédente restructuration, il y a 7 ans, le groupe avait supprimé en Belgique 1.700 emplois dans 14 magasins.