Dans un communiqué publié à la Bourse de Londres, le groupe américain de médias, déjà premier actionnaire de Sky, a expliqué qu'il augmentait son offre: il la fait passer de 10,75 livres par action Sky à 14 livres par titre, afin d'acheter les 61% du capital qu'il ne possède pas encore.

Le 25 avril, un autre géant américain, Comcast, a mis sur la table 22 milliards de livres pour ravir Sky à Fox