"Les comportements irrespectueux incessants du technicien licencié, tant envers les personnes que les règles fondamentales de fonctionnement de l'entreprise, nuisaient fortement aux bonnes conditions de travail", a souligné la direction de Vandemoortele dans un communiqué. "Malgré de régulières interventions, tant verbales qu'écrites, ces comportements ne se sont jamais corrigés."

Selon la direction, "le technicien licencié a à plusieurs reprises enfreint les règles d'hygiène minimales."

La FGTB avait, de son côté, indiqué qu'en licenciant le travailleur, par ailleurs délégué syndical dans l'entreprise, la direction s'attaquait "frontalement à un représentant des travailleurs" et marquait "d'un geste fort sa volonté de faire taire les revendications syndicales au sein de son entreprise."

Un point de vue que ne partage pas la direction de Vandemoortele qui estime que "le fait d'être délégué syndical ne dispense en rien de devoir respecter les règles de comportement et de sécurité alimentaire en vigueur. La décision de licenciement, qui respecte toutes les règles de préavis, est donc uniquement liée au comportement non professionnel du technicien, et en rien à son mandat syndical."

Du côté syndical, on réclame la réintégration du travailleur.