Les quotidiens ont effectué ces calculs en se basant sur les rapports annuels de ces entreprises cotées en Bourse, leur masse salariale globale et le nombre d'employés.

La championne de l'écart de salaire entre CEO et simple salarié est AB InBev, Carlos Brito ayant gagné en 2017 311 fois plus qu'un employé moyen de sa société: 6,7 millions d'euros avec prime pour le patron, 22.688 euros brut en moyenne pour les employés, un montant qui s'explique notamment par les nombreux collaborateurs qu'AB Inbev emploie en Amérique latine, en Asie et en Afrique. Le groupe Bekaert et le fabricant de produits d'hygiène Ontex complètent le "top 3" en la matière.

Sofina a pour sa part le plus faible "écart salarial" du Bel 20, Harold Boël ne gagnant "que" quatre fois le salaire du collaborateur moyen.