Le site de Solvay à Bruxelles va subir un grand lifting. Le groupe souhaite en effet regrouper les employés de son complexe bruxellois dédié aux innovations de haute technologie dans les domaines de la chimie et des matériaux avancés, dans un nouveau complexe flambant neuf de 8 niveaux (rez+7).

D'ici 2021, la tour bien repérable dans le paysage bruxellois le long du Canal de Willebroek, à Neder-over-Heembeek disparaîtra. En lieu et place des divers bâtiments - dont certains d'une soixantaine d'années et où sont éparpillés les quelque 1.200 travailleurs du groupe - un bâtiment unique aux lignes épurées se dressera tel un vaisseau amiral empli de lumière.

Trois bureaux d'architecture ont planché sur ce projet de renouveau immobilier pour le groupe belge. Le projet retenu est celui qui a été proposé par l'association momentanée Schmidt Hammer Lassen, Modulo et VK engineering. Le bâtiment presque passif sera prolongé d'une grande esplanade. En dessous de celle-ci, on retrouvera les ateliers et les laboratoires mais aussi un grand atrium. La consommation énergétique du nouvel immeuble, plus compact que l'actuel regroupant l'état-major du groupe, sera proche de zéro.

Le groupe entend aussi y attirer une nouvelle génération de chercheurs et développer ultérieurement, plus au sud du site de 22 hectares, des collaborations notamment avec le monde de la recherche universitaire. La consommation énergétique du nouvel immeuble, plus compact que l'actuel regroupant l'état-major du groupe, sera proche de zéro.

Sous réserve de l'obtention des permis requis, la construction proprement dite devrait démarrer dans le courant de l'année prochaine. Le nouveau bâtiment devrait accueillir les collaborateurs d'ici l'été 2021.

Le projet a été accueilli à bras ouverts par les autorités bruxelloises particulièrement heureuses de cette perspective de consolidation physique de l'ancrage belge du groupe, dont l'avenir se dessinera sur deux de ses trois sites (Bruxelles et Lyon).