On ne sait toujours pas. Car le Fonds monétaire international ne donnera son accord à un dégel des montants (86 milliards) consentis en 2015 que s'il est convaincu qu'Athènes pourra rembourser ses dettes. Or, il ne l'est pas.
...