Dans la Belgique administrative, les mutuelles jouent un rôle d'organisme de paiement entre l'Inami (la branche " soins de santé " de la sécurité sociale) et les citoyens. Elles reçoivent, pour ce faire, une intervention de l'Etat dans leurs frais de gestion. Celle-ci s'élevait l'an dernier à 1,053 milliard d'euros. Ce montant chatouille un peu la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD). Elle avait déjà légèrement raboté l'enveloppe, s'inscrivant en cela dans la droite ligne de ses prédécesseurs : depuis 2002, ces frais administratifs ont déjà été réduits de 260 millions par rapport à une évolut...