En 2014, CBC avait activé un nouveau plan d'expansion doté d'un double objectif. Il s'agissait d'abord d'assurer qu'un euro placé dans la banque reste en Wallonie et soit réinjecté dans le tissu économique, comme les entreprises et le non-marchand. A deux ans de la fin de ce plan, force est de constater que c'est toujours le cas. Aujourd'hui, un agriculteur wallon sur deux est client chez CBC, comme sept écoles et huit hôpitaux sur dix. D'autre part, le but était de gonfler le nombre de clients de 280.000 à 350.000. Ils sont désormais 320.000 à disposer d'un compte chez CBC, soit un peu moins de 10 % de la population wallonne. Il est vrai qu'historiquement, le
...