L'économie européenne ressemble à cet âne têtu qu'un muletier exaspéré cravache et abreuve d'injures mais qui refuse obstinément d'accélérer. Voici quelques jours, à l'issue de sa première réunion de l'année, le conseil des gouverneurs de Banque centrale européenne (BCE) devait bien admettre que la machine économique européenne tournait au ralenti.
...