Un important site canadien d'échange de cryptomonnaies s'est placé depuis mardi sous la protection de la loi sur les faillites après la mort de son jeune PDG. Quadriga, qui n'opère plus depuis le décès de son président, a expliqué dans un communiqué avoir décidé de se placer sous la protection de la loi canadienne sur les faillites après des semaines infructueuses passées à tenter de "pénétrer et de mettre en sécurité nos réserves substantielles de cryptomonnaies". La société, principale plateforme de cryptomonnaies au Canada permettait d'échanger bitcoin, litecoin et etherum.
...