Le géant du transport aérien franco-néerlandais a annoncé mercredi avoir transporté 101.447.000 passagers en 2018, un chiffre en progression de 2,8% par rapport à l'année précédente. L'activité du groupe Air France-KLM a pourtant été affectée en décembre par les mouvements de protestation en France qui "ont eu un impact négatif d'environ 15 millions d'euros sur les revenus".

Cette estimation tient compte des annulations de vols par des passagers et du manque à gagner lié à la situation en France. Les comptes du groupe avaient déjà souffert des conséquences de 15 journées de grèves observées chez Air France au printemps et dont l'impact sur le résultat d'exploitation avait été évalué à au moins "300 millions d'euros". Ce mouvement avait été suspendu en mai après la démission du PDG Jean-Marc Janaillac, désavoué par le personnel au cours d'une consultation sur un accord salarial organisée à son initiative.

Le nouveau patron d'Air France-KLM, Benjamin Smith, un transfuge d'Air Canada, a pris ses fonctions à la mi-septembre. Le groupe doit présenter ses résultats financiers annuels le 20 février. En décembre, les quatre branches du groupe -Air France, la compagnie de liaisons intérieures françaises HOP!, KLM et la low-cost Transavia- ont transporté en tout 7,7 millions de passagers, un chiffre en hausse de 3,6% par rapport à la même période de 2017.

Sur l'année, Transavia a vu augmenter le nombre des passagers transportés de 7,1%, mieux qu'Air France et HOP! qui ont emmené 51.449.000 passagers, un chiffre en hausse de 0,4% par rapport à 2017. La Néerlandaise KLM a de son côté fait voyager 34.170.000 passagers, un trafic en hausse de 4,5%. Le groupe IAG, la maison mère de cinq compagnies aériennes, dont British Airways, et un des principaux concurrents du groupe franco-néerlandais, avait annoncé mardi avoir transporté près de 113 millions de passagers en 2018.