Depuis plusieurs mois, des discussions avec les travailleurs portent sur trois points: une prime de partage des bénéfices, des chèques-repas et une harmonisation des contrats des vendeurs de voitures neuves et d'occasion.

"Les vendeurs de voitures d'occasion doivent vendre sept voitures avant d'avoir une commission sur la huitième voiture vendue", explique Sabri Gultekin, délégué ABVV (FGTB). Les syndicats expliquent par ailleurs que l'absence de prime sur les bénéfices et de chèques-repas est un dossier qui est sur la table depuis une dizaine d'années.

"Mercedes est en bénéfice depuis des années et nous demande de devenir numéro 1 en Belgique d'ici 2020, alors que BMW se trouve encore devant nous. A chaque fois, ils trouvent une excuse pour ne pas partager les bénéfices", souligne M. Gultekin. Des membres de plusieurs syndicats bloquaient les entrées de Mercedes-Benz Europa mardi. Environ 500 travailleurs sont impactés.

"Nous disons toujours que si Mercedes est une marque premium pour les voitures et les services aux clients, elle doit l'être aussi pour ses travailleurs", déclare Isabelle Delistrie de la CNE. Après leur action, les délégués iront soutenir les travailleurs de Proximus au centre de Bruxelles.