Certains comme Bill Gates ou Mark Zuckerberg proposent régulièrement leurs listes de must read ou reconnaissent comme Elon Musk avoir été formés par les livres ; d'autres, comme Warren Buffet, vont jusqu'à conseiller de lire 500 pages par jour (sic ! ) et déclarer consacrer jusqu'à 80% de leur temps à la lecture. Les méthodes de lecture rapide comme Kwik font florès. Bientôt, sur les campus de Stanford ou du MIT, on se cachera pour utiliser un ordinateur ou une tablette préférant être vu un livre à la main. Lire ou ne pas lire, telle n'est plus la question : leaders are readers, c'est le mantra des nouveaux CEO.
...