Smartflats vient de lever 500.000 euros auprès de l'entrepreneur Alexandre Dochy, patron d'Open Tours, la société qui exploite les bus touristiques Hop On/Hop Off à Bruxelles. Cette opération fait suite à un premier financement de 350.000 euros obtenu sous forme de prêt en 2015 et 2016 auprès du fonds régional Brustart. La start-up, qui est passée par les programmes d'accélération du MIC Brussels, a également rassemblé plus de 99.000 euros en crowdlending par l'intermédiaire de MyMicroInvest.

Smartflats est une jeune chaîne d'appart-hôtels présente à Bruxelles, Liège, Anvers et Waterloo. Elle compte près de 90 appartements, qui ont accueilli plus de 100.000 voyageurs depuis sa création en 2012. Avec cette levée de fonds, Smartflats veut poursuivre sa stratégie de croissance. D'ici 2020, la start-up bruxelloise ambitionne de tripler son offre d'hébergement et d'ouvrir dans trois nouvelles villes en Belgique. Des discussions sont en cours pour de futurs projets à Bruges, Louvain et Namur. Avant de penser à dupliquer son modèle à l'étranger, Smartflats veut se concentrer sur le marché belge. " Nous voulons d'abord devenir une référence en Belgique, un marché que l'on connaît bien et qui possède un fort potentiel ", avance Tarik Hennen, associé chez Smartflats. La start-up a dégagé ses premiers bénéfices en 2015 avant de connaître une année 2016 difficile, comme tout le secteur hôtelier bruxellois, secoué par les attentats.

Avocat entrepreneur

Ancien avocat en droit de la concurrence, Tarik Hennen a quitté le barreau il y a quelques années pour ouvrir un Bed & Breakfast. Entrepreneur dans l'âme, il s'associe en 2012 avec l'agent immobilier Alexandre Szmaj, afin de créer un nouveau concept d'appart-hôtels, qui met l'accent sur les services et l'innovation technologique. " Notre objectif est de mettre à disposition de nos clients tous les services qu'ils attendent d'un hôtel moderne à l'ère du digital ", explique Tarik Hennen. Au-delà des services classiques de réception et de ménage, Smartflats propose divers outils via son application digitale. Le client peut ainsi se faire ouvrir les portes de l'appartement à distance via un système de code, réserver une salle de réunion, la bagagerie, un circuit touristique via Open Tours, un " room service " avec Deliveroo, etc.

La start-up a également créé Smartwork à destination des voyageurs d'affaires, qui représentent environ 40 % de sa clientèle et qui ont désormais accès à l'un des trois espaces de co-working déployés par la jeune entreprise. Les clients, qu'ils soient touristes ou business, peuvent aussi profiter d'un espace lounge situé au centre de Bruxelles, dans les locaux de Smartflats. Une occasion sympathique de rencontrer les équipes de la start-up, qui compte 10 employés et autant de collaborateurs freelances.