Robyn Denholm vient de la société de télécommunications australienne Telstra, où elle était directrice financière et stratégique. Elle commence immédiatement à travailler à temps plein chez Tesla mais elle continuera d'assurer ses fonctions chez son actuel employeur pendant les six prochains mois.

"Pour assurer une transition réussie durant la période où Robyn restera à Telstra, Elon lui apportera son soutien et toute l'aide dont elle aura besoin pour ce nouveau poste", a précisé le communiqué du constructeur de voitures électriques. Robyn Denholm n'est pas étrangère à la société, où elle siège au conseil de direction depuis 2014. Dans une déclaration, Elon Musk a vanté son expérience dans le secteur de l'automobile et de la technologie, ainsi que sa contribution à la rentabilité.

Avant Telstra, Robyn Denholm a travaillé dans d'autres entreprises technologiques comme Juniper Networks et Sun Microsystems, ainsi que chez Toyota. Elon Musk avait été contraint de quitter ses fonctions de président du conseil d'administration à la suite d'accusations de fraudes. La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, avait déposé une plainte contre lui en septembre, estimant qu'il avait trompé les investisseurs en indiquant dans un tweet son souhait de retirer son entreprise de la Bourse.

3 ans

Le fantasque patron de Tesla et la SEC avaient finalement scellé un accord mettant fin aux poursuites. Elon Musk avait accepté d'abandonner la présidence du conseil d'administration de l'entreprise qu'il a fondée tout en conservant son poste de directeur général. Tesla et son patron ont en outre accepté de payer chacun 20 millions de dollars d'amende.

L'accord conclu avec la SEC prévoit que le milliardaire ne peut plus exercer la présidence de son entreprise durant trois ans. Plusieurs investisseurs critiques souhaitaient que l'entreprise aille au-delà de ce règlement et qu'elle prenne davantage de mesures pour limiter le pouvoir d'Elon Musk.

Le conseil d'administration actuel est en effet composé de neuf membres, qui sont principalement des personnes de confiance du cofondateur. Les tweets du milliardaire et ses apparitions peu orthodoxes dans les médias ont déjà suscité pas mal de critiques au sein de l'entreprise. La valeur boursière de Tesla a beaucoup perdu après le plan raté visant à retirer la société du marché boursier.