Elle vient de remettre, après un an et demi de travail, un rapport sur les fake news et leur impact sur les derniers scrutins au Royaume-Uni. Et le texte est épicé : les parlementaires estiment que Facebook a " intentionnellement et sciemment " violé la législation sur la protection de la vie privée en vendant illégalement des données privées à des personnes peu recommandables.
...