C'est le cas, par exemple de la petite banque Argenta qui propose un taux de 0.85% pour les voitures écologiques. L'année dernière, la banque Beobank avait déjà fait fort en proposant un taux en-dessous de 1% pour les voitures écologiques. Les grandes banques doivent encore afficher leurs nouveaux taux "conditions salon" mais d'ores et déjà Hello Bank, la filiale digitale de BNP Paribas Fortis, une filiale destinée à un public jeune et donc plutôt enclin à acheter une voiture d'occasion pour des raisons de budget, propose dans cette optique un taux de 2.9% pour les voitures d'occasion de plus de 3 ans.

Comme chaque année, le journal Le Soir constate qu'il sera possible d'avoir des conditions salons avantageuses de type "crédit 0%" auprès de certains concessionnaires. Est-ce possible ? Réponse: oui, ce n'est pas une arnaque.

Un crédit auto à 0%, est-ce possible?

En réalité, le concessionnaire collabora par exemple avec un organisme de crédit qui lui demande bien un taux d'intérêt. C'est donc le vendeur, le concessionnaire donc, qui paie la différence et offre les intérêts aux clients. Mais, attention, comme disent les économistes, "il n'y a pas de repas gratuit dans la vie", et quand c'est gratuit, c'est qu'il y a un ou plusieurs petits désavantages à la clé.

Le premier, c'est que souvent la première mensualité est plus importante. Il faudra par exemple décaisser 30% du coût d'achat de la voiture d'un seul coup. Ou alors, c'est la dernière mensualité qui est nettement plus élevée que les autres. L'autre désavantage éventuel, c'est qu'en contrepartie d'un taux de crédit de 0%, le vendeur reste propriétaire du véhicule durant toute la durée du contrat. Traduction : l'acheteur ne pourra pas vendre sa voiture pendant cette période. Troisième désavantage possible : on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière par dessus tout cela, autrement dit, si le taux d'intérêt est passé à la trappe, il ne faut pas s'attendre à avoir une remise. C'est souvent l'un ou l'autre, autant le savoir avant d'arpenter les travées du Salon de l'Auto d'ici une dizaine de jours.