Flybmi a annoncé samedi qu'elle cessait ses opérations et était placée en liquidation judiciaire. Cette cessation a aussi des conséquences sur les passagers de Brussels Airlines. Flybmi effectuait en effet plusieurs vols pour le compte de la compagnie belge (à destination d'Hanovre, Strasbourg et Turin) alors que Brussels Airlines vendaient des sièges sur d'autres vols flybmi (pour Bristol, East Midlands, Newcastle, Nuremberg). Sur tous ces vols, Brussels Airlines avaient déjà vendu 16.000 places pour 2019, a précisé une porte-parole.

La compagnie cherche des solutions pour tous les passagers. Elle équipera ainsi un de ses appareils pour relier Hanovre et Strasbourg. Elle dispose également des solutions de rechange pour Turin, une ville avec laquelle elle assure déjà des connexions.

De son côté, la compagnie régionale écossaise Loganair a annoncé lundi qu'elle reprendrait à partir du 25 mars la liaisons Bruxelles-Newcastle de flybmi.