L'entreprise a annoncé le mois dernier son intention de fermer deux de ces cinq centres de distribution, à Hasselt et Heppignies. Elle a également indiqué vouloir créer une nouvelle manière de travailler pour la vente via les distributeurs automatiques. Ces deux propositions menacent 132 emplois.

Une nouvelle annonce qui fait déborder le vase pour les syndicats. "C'est la 27e restructuration en moins de 20 ans", selon Bjorn Desmet, secrétaire ABVV Horval (FGTB). Coca-Cola envisage également de placer une partie des activités de distribution dans une nouvelle entité juridique, qui ne tomberait pas sous le cadre du comité paritaire pour l'industrie alimentaire.

"C'est hors de question pour nous", indique le représentant syndical. Les syndicats ont déposé un préavis de grève à durée indéterminée. "La paix sociale ne peut plus être garantie. Les actions ne sont pas exclues", préviennent-ils. Ils attendent un signe de la direction. Quelque 2.000 personnes travaillent chez Coca-Cola en Belgique.