Contrairement à Facebook, sa " maison mère " depuis 2012 empêtrée dans les problématiques des fake news, ou à Twitter, avec le trolling de masse, Instagram ressemble à un havre de paix. Une force tranquille qui ne connaît pas le relatif discrédit qui frappe ses concurrents, et qui jouit d'une bonne image tout en continuant d'attirer de nouveaux adeptes, dépassant en huit ans à peine le milliard d'utilisateurs.
...