Début 2019, 5.500 logements étaient gérés par des AIS, ce qui est moindre par rapport aux 15.000 nécessaires. Ces logements sont différents des autres logements sociaux car ils sont mis à la disposition par des particuliers. Soutenue par la Région de Bruxelles-Capitale depuis vingt ans, l'AIS était subsidiée à hauteur de 15.282 millions d'euros en 2018.

"Le secteur des AIS joue à mes yeux un rôle fondamental dans la politique du logement à Bruxelles. J'en ai eu la conviction dès le départ: cet outil doit être favorisé un maximum. Le budget relatif aux AIS est en constante augmentation", poursuit Céline Frémault, ministre du Logement. L'Agence Immobilière Sociale permet d'éviter des tracas tant aux propriétaires qu'aux locataires

. L'AIS propose de nombreux services comme le paiement assuré du loyer, l'aide à la rénovation, l'exonération du précompte immobilier, etc. Résultat: le propriétaire est tranquillisé et le locataire reçoit un logement de qualité à un prix inférieur à celui du marché.