Voilà plus de deux ans et demi que les Britanniques ont exprimé le souhait de quitter l'Union européenne, réclamant le Brexit. En janvier, les députés du Royaume-Uni ont rejeté l'accord négocié par la Première ministre Theresa May. Depuis, ils ont posé leurs conditions : ne pas quitter l'UE sans accord et renégocier une alternative à la clause de sauvegarde censée éviter le rétablissement d'une frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord (clause du " backstop "). Le résultat de ces votes a été accueilli fraîchement par les Européens qui refusent de renégocier. Il n'y a ainsi aucune garantie qu'une issue favorable couronnera ces discussions de dernière minute. A quelques semaines de l'échéance fatidique du 29 mars, l'incertitude prédomine donc.
...