Le financement des start-up constitue un enjeu important. Il est même l'un des éléments primordiaux de toute stratégie publique destinée à aider au développement d'un écosystème numérique fort. Avant même le grand mouvement French Tech et la " start-up nation " du président français Emmanuel Macron, les programmes d'investissements se sont mis en place, tant dans l'Hexagone qu'en Belgique. Et le lancement du fonds W.IN.G., en 2016, doté de 50 millions d'euros à investir dans les start-up wallonnes entre dans la même dynamique : soutenir les projets naissants, lever les freins financiers pour les jeunes entrepreneurs en espérant faire éclore un marché, des nouveaux emplois et une création de valeur sur notre territoire. L'écosystème public s'est largement engouffré dans la brèche. Il est donc désormais admis que trouver des fonds quand on est une start-up n'est plus un réel souci. " Qu'il s'agisse de trouver des subsides, de convaincre des proches ou des
...