Le feuilleton n'en finit plus. Après avoir essuyé une cuisante défaite le 15 janvier dernier, Theresa May a expliqué en début de semaine à la Chambre des Communes vouloir retourner à Bruxelles pour renégocier le traité de divorce conclu en novembre. On pouvait s'attendre à une proposition de "plan B". Il n'en a rien été. La Première ministre s'est contentée de défendre son plan initial, en évoquant que des changements minimes.
...