C'est hallucinant. Rien que le fait que des mandataires se posent encore la question et sollicitent une étude pour imaginer un tel montage juridique, cela nous montre que le mal est vraiment profond. Il est quand même navrant qu'après deux années tonitruantes, certains essaient toujours de trouver des solutions " alternatives ". Je l'ai posté sur Twitter : ce ne sont pas des ASBL mais des ALSB, des associations lucratives sans but. Les partis politiques ont encore un fameux travail d'introspection à mener.
...