"Il est impératif que les dirigeants politiques mettent rapidement un terme à cette incertitude" sur le Brexit, a déclaré la nouvelle cheffe économiste du Fonds monétaire international (FMI), Gita Gopinath, lors d'une conférence en amont du World Economic Forum (WEF) à Davos.

"Nous avons déjà perçu les effets négatifs de cette incertitude dans les investissements britanniques", a-t-elle ajouté, rappelant des chiffres publiés en novembre par le Fonds sur l'impact d'un Brexit sans accord pour le Royaume-Uni. "Cela signifierait un recul à long terme de 5 à 8% du PIB. Ce serait vraiment significatif", a prévenu Mme Gopinath.

Les députés britanniques ont rejeté la semaine dernière l'accord sur le Brexit que la Première ministre, Theresa May, avait eu tant de mal à négocier avec l'Union européenne. Mme May va tenter de rallier lundi les députés derrière son "plan B" pour cet accord. Le FMI souligne néanmoins ne pas avoir abaissé un peu plus la prévision de croissance pour le pays grâce aux mesures pour stimuler l'économie "annoncées dans le budget 2019".