Pour le ministre, compétent pour l'Economie, l'Emploi mais aussi l'Innovation et le Numérique, il est très important que la Wallonie soit représentée dans un événement comme ce "Consumer Electronics Show" (CES). A ses yeux, les entreprises, PME et start-ups belges, et particulièrement wallonnes, doivent se tourner vers les nouvelles technologies et l'intelligence artificielle.

"Le train est en route et il faut le prendre en marche. Sinon, il y a un risque que les entreprises étrangères prennent de l'avance sur les belges. Il faut qu'elles réussissent leur transformation digitale", insiste-t-il vendredi, fraîchement revenu des Etats-Unis. La présence wallonne à Las Vegas doit susciter des vocations, espère Pierre-Yves Jeholet, qui table sur la caisse de résonance que cela apporte. Il veut que d'autres se demandent: "pourquoi pas nous? " et souhaite que davantage de PME y fassent le déplacement.

"J'assume complètement le coût (175.000 euros) d'un salon comme celui-là", assure le libéral, pointant les 185.000 visiteurs qui en parcourent les allées, qu'ils soient journalistes, financiers ou investisseurs.