Le gouvernement britannique avait été critiqué pour avoir signé un contrat de 13,8 millions de livres (environ 15,8 millions d'euros) avec Seaborne pour la création de lignes maritimes. Seaborne n'aurait pas respecté ses obligations contractuelles, selon le ministère britannique du Transport.