"Nous n'avons pas besoin de beaucoup plus de temps, nous avons besoin maintenant de décision et que chacun prenne ses responsabilités", a-t-il déclaré sur Europe 1, après avoir dit ne pas exclure un report de la date du Brexit. "C'est aux Britanniques de prendre leurs responsabilités maintenant et d'assurer toutes les conséquences des décisions qu'ils ont prises démocratiquement", a-t-il ajouté, alors que les négociations semblent ensablées, même si les Britanniques ont vu mercredi des "progrès".

Depuis le rejet massif de l'accord de divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne par les députés britanniques en janvier, la Première ministre Theresa May tente de renégocier avec Bruxelles une nouvelle version du texte. L'UE refuse de renégocier le traité de retrait, mais se dit ouverte à des discussions sur la déclaration politique l'accompagnant, un texte traçant les contours de sa future relation avec Londres.

Mme May souhaite obtenir des "changements contraignants" au "filet de sécurité" (ou "backstop" en anglais), une disposition décriée au Royaume-Uni censée garder ouverte la frontière en Irlande après le Brexit, le 29 mars.