Sale temps pour les journalistes politiques. Les médias et les politiques sont en effet les deux seules catégories d'acteurs de la vie institutionnelle à afficher un taux de confiance de la population wallonne en dessous de 50% , nous apprend le baromètre social publié par l'Iweps (Institut wallon pour l'évaluation, la prospective et la statistique). Dans la foulée des affaires Publifin, Samusocial ou du Kazakhgate, on ne s'étonnera pas trop de lire que plus d'un Wallon sur deux (59%) pense que la corruption est utilisée par certains acteurs " pour avoir accès à des privilèges ou des enrichissements illégitimes " et que les deux tiers des Wallons e...