"Si nous ne trouvons pas un accord, nous imposerons des tarifs (douaniers)", a déclaré à des journalistes le locataire de la Maison Blanche, qui a reçu dimanche un rapport du ministère du Commerce sur l'industrie automobile dont le contenu est pour l'instant resté confidentiel. Il a désormais 90 jours pour imposer ou pas des taxes supplémentaires sur les voitures et équipements automobiles européens.