Lorsque le couturier Hubert de Givenchy et Audrey Hepburn se rencontrent pour la première fois, l'actrice est sur le point de devenir célèbre pour son rôle dans Vacances romaines. Très vite, elle lui de demande de créer sa garde-robe pour son prochain film, Sabrina. Le jeune homme - il n'a alors que 24 ans et vient à peine de lancer sa propre maison de couture - hésite, mais elle parvient à le convaincre le soir même, à la faveur d'un dîner. Ils deviendront amis pour la vie et il habillera l'actrice pour tous ses films qui suivront, dont Diamants sur canapé (1961) dans lequel elle portera cette fameuse petite robe noire devenue par la suite une pièce culte.

La complicité entre le couturier français et l'actrice britannique a déterminé leurs carrières respectives : elle lui a fait découvrir Hollywood et permis de remporter l'Oscar de la meilleure création de costumes pour Sabrina en 1954, il a fait d'elle une icône de la mode parisienne, créant même un parfum qui lui était spécialement dédié. La légende veut que lorsqu'il proposa en 1957 de le commercialiser, Audrey Hepburn se serait d'abord écriée : 'Je vous l'interdis !'. Petite phrase qui inspira le nom du parfum dont l'actrice devint l'image.

Nouveau visage

Aujourd'hui, c'est une autre star du cinéma que l'on associe à la maison Givenchy et qui prête son visage à ce nouveau chapitre dans l'histoire du parfum. Silhouette gracile, taille de guêpe, pommettes saillantes, frange bien dessinée... L'actrice américaine Rooney Mara, âgée de 33 ans et diplômée de l'université de New York, n'est pas sans rappeler physiquement son illustre aînée dont elle partage aussi la détermination, le talent et l'engagement auprès de diverses causes humanitaires. Maîtresse de sa carrière et de ses choix, elle n'a pas hésité une seconde à travailler avec la maison Givenchy. C'est dans une immense suite d'un bel hôtel new-yorkais, que Rooney Mara, qui a ôté ses escarpins pour se replier confortablement sur sa chaise, s'est confiée. 'Je collabore avec Givenchy depuis huit ans déjà et j'espère que cela va continuer. J'adore les créations de Clare Waight Keller (NDLR : qui a succédé à Riccardo Tisci en 2017 chez Givenchy et dessiné la robe de mariée de Meghan Markle, épouse du prince Harry). Elles sont très romantiques, féminines mais également modernes et avant-gardistes"

L'actrice Rooney Mara succède à Audrey Hepburn comme visage d'un parfum de légende

© Facebook

L'audace, clé de la liberté

A côté de ses états de service pour le cinéma, Rooney Mara se consacre également au travail caritatif. Lorsqu'on lui demande comment elle parvient à trouver du temps pour ses différents engagements - dont une ONG au Kenya qu'elle a elle-même fondée -, elle répond avec modestie, faisant surtout l'éloge de ceux et celles qui travaillent sur le terrain. Et affirmant que chacun peut contribuer, au quotidien, à un monde meilleur, et ce, à différents niveaux et selon ses moyens. 'Personnellement, je prends soin de moi afin d'être en mesure d'aider autrui. Je fais de l'exercice, j'essaie de méditer deux fois par jour, je suis végétalienne, j'ai mon propre potager, je limite autant que possible l'usage de sacs et de bouteilles en plastique et je restreins ma consommation en général, en veillant à ce que mes achats soient plus réfléchis qu'impulsifs. En faisant preuve de plus d'implication dans la société, on peut savoir ce qui s'y joue et de quelle manière apporter sa contribution.'

Rooney Mara aime faire les choses à sa façon, sans se soucier du qu'en-dira-t-on. Dès ses débuts dans le monde du cinéma, elle s'est peu pliée aux attentes que celui-ci avait par rapport à son apparence. 'Au sortir du tournage de The Girl with the Dragon Tattoo d'après le premier tome de la trilogie Millénium de Stieg Larsson, je ne me suis senti ni l'envie ni le courage de porter autre chose que du noir durant la promotion du film. Mon entourage m'a tenté de m'en dissuader au motif que, vêtue de noir, je ne retiendrais jamais l'attention de la presse mode.' Mais l'actrice est demeurée fidèle à elle-même et s'est fait remarquer - et applaudir - pour son style.

Hubert de Givenchy et Audrey Hepburn lui auraient certainement donné raison.