Tout sur FGTB

Négociations salariales: la FGTB est prête à tout accepter, sauf le salaire minimum

Au terme de son bureau politique qui se réunissait vendredi matin, la FGTB s'est dite prête à accepter de larges pans de l'accord interprofessionnel, portant notamment sur l'application de l'enveloppe bien-être qui prévoit la répartition d'1,7 milliard pour revaloriser les allocations sociales. Mais le syndicat socialiste continue à bloquer sur la hausse, jugée largement insuffisante, du salaire minimum.

La FGTB demande une loi fédérale contre le dumping social

La FGTB menait plusieurs actions contre le dumping social lundi. Le syndicat socialiste réclame une loi fédérale contre le phénomène. "Les employés, les patrons et la sécurité sociale sont tous perdants face au dumping, seuls les employeurs impliqués dans des pratiques déloyales en profitent sur le dos des travailleurs", explique le secrétaire fédéral Raf De Weerdt.

Le syndicat socialiste annonce des actions de grève dans les entreprises de transport

Le syndicat socialiste UBT-FGTB a annoncé mercredi le dépôt d'un préavis de grève dans le secteur transport de marchandises et logistique en raison d'une "impasse totale" au sujet de la classification des fonctions et des possibles augmentations salariales qui l'accompagneraient. De son côté, la fédération sectorielle Febetra parle d'exigences syndicales "irréalistes", avec des augmentations de salaires de 33 à 35%.

Les partenaires sociaux aboutissent à un projet d'accord

Les partenaires sociaux sont parvenus à un projet d'accord dans la nuit de lundi à mardi, après près de 20 heures de discussions menées à Bruxelles au siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), ont indiqué les différentes parties. Syndicats et patronat devaient déterminer les contours précis et chiffrés de l'accord interprofessionnel pour 2019 et 2020.

Qu'est-ce que le "social shift", l'anti tax-shift proposé par la FGTB?

La FGTB plaide pour l'instauration d'un 'social shift', qui déplacera la charge de l'impôt sur les épaules des plus solides, contrairement à ce qui a été fait avec le tax shift du gouvernement fédéral, selon le syndicat. Il demande aussi "un pouvoir d'achat retrouvé" pour la population, avec notamment le rehaussement du salaire minimum à 14 euros de l'heure et le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros nets. Ces différentes mesures font partie du mémorandum de la FGTB en vue des élections de mai prochain, présenté mercredi.

Affilié CSC déplacé à la FN Herstal: la grève se poursuit

Au terme d'une nouvelle assemblée générale qui s'est déroulée lundi en début de matinée, le personnel affilié à la CSC a décidé, à une large majorité, que les grilles de l'entreprise resteraient fermées 24 heures de plus. Le syndicat chrétien conteste toujours la sanction imposée à un de ses délégués, interdit d'accès à l'atelier montage, à la suite d'une altercation avec des collègues travaillant dans cette section.

Grève nationale: il faut s'attendre à de fortes perturbations sur le réseau de la Stib

La Stib s'attend à de fortes perturbations sur son réseau mercredi, jour de grève nationale, en raison de l'appel à la grève décrété par le front commun syndical. La société de transports en commun bruxelloise invite dès lors ses voyageurs à prendre leurs dispositions et à prévoir, si possible, une alternative aux transports publics pour leurs déplacements.