Tout sur Jeremy Corbyn

Le leader de l'opposition travailliste taxe le deal d'"encore pire" que celui de May

Il apparait d'ores et déjà incertain que Boris Johnson récolte samedi les voix des unionistes nord-irlandais du DUP pour l'accord qui a finalement été dégagé jeudi entre négociateurs du Royaume-Uni et de l'UE au sujet du Brexit, dont la date reste fixée au 31 octobre. Le principal parti d'opposition, le Labour, a lui aussi laissé entendre dès jeudi midi qu'il ne soutiendrait pas le texte dégagé in extremis, à quelques heures d'un Sommet européen crucial.

Le grand chamboulement aux européennes britanniques

"Je n'ai jamais vu ça de ma vie!", s'exclame Peter Stokes-Chapman, supporteur du Parti du Brexit, lors d'un meeting surchauffé dans les Midlands, au coeur du Royaume-Uni, pour des élections européennes qui présagent un désastre pour les deux principaux partis.

Des efforts tous azimuts pour éviter un Brexit "no deal"

Encouragés par l'Union européenne, le gouvernement britannique et l'opposition travailliste redoublaient d'efforts jeudi pour trouver un compromis et éviter un Brexit sans accord, sujet que devrait également aborder la chancelière allemande Angela Merkel lors d'une visite à Dublin.

May laisse au Parlement le choix de reporter le Brexit

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mardi qu'elle laisserait aux députés le choix d'un éventuel report du Brexit pour éviter une sortie sans accord de l'Union européenne, le 29 mars, cédant aux pressions, y compris de son propre camp.

Au Royaume-Uni, une crise "brexistentielle"

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sera loin de marquer la fin des ennuis pour le pays, ses dirigeants et ses habitants. John Peet, journaliste, chargé des questions sur le Brexit à " The Economist "