La Wallonie assume le coût de sa présence, qu'elle souhaite renforcer