CNH Industrial est une multinationale produisant des machines et des moteurs pour les secteurs de l'agriculture, du bâtiment et du transport. Elle dispose de deux implantations en Belgique : celle d'Anvers fabrique des transmissions pour tracteurs et celle de Zeldegem produit des broyeurs et des moissonneuses-batteuses. Au total, l'entreprise emploie 3 300 personnes dans notre pays.

CNH Industrial est une entreprise exportatrice par excellence. Christelle Dejean, directrice du département credit insurance : " 90 % de notre production sont destinés à l'exportation. Les moissonneuses de Zeldegem partent principalement vers le marché européen, mais aussi vers d'autres pays comme le Kazakhstan, l'Ukraine, l'Ouzbékistan et la Biélorussie. C'est surtout dans ces destinations lointaines que nous voyons encore un important potentiel. "

Christelle Dejean, directrice du département credit insurance

Christelle Dejean, directrice du département credit insurance

Le contrôle du risque, un élément capital

" Le contrôle du risque est un élément capital à nos yeux. C'est pourquoi nous commençons avant tout par examiner le risque de crédit de notre client, sur la base de son bilan et des commandes antérieures ", explique Christelle Dejean. " L'expérience du passé nous a enseigné que des clients avec qui nous collaborons parfois depuis de longues années peuvent rencontrer des problèmes de liquidité, voire faire faillite. Ces deux dernières années, nous avons observé que nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des problématiques de cet ordre. "

Pour évaluer correctement les risques et prendre les mesures nécessaires en vue de les limiter, CNH Industriel s'est tournée vers Credendo. Christelle Dejean : " C'est très important, surtout parce qu'en plus de notre produit, il nous faut régulièrement proposer un financement, qui peut aller jusqu'à une période de 11 ans. Ce ne sont pas seulement la qualité et le prix de nos produits qui permettent de remporter un appel d'offres, mais aussi les conditions de financement que nous pouvons proposer. "

Un groupe flexible

Le commerce mondial est mis sous pression à l'heure actuelle. Pour l'instant, l'impact reste limité pour CNH Industrial. " En tant que groupe, nous investissons beaucoup à l'étranger ; c'est pourquoi nous analysons les évolutions géopolitiques. Une crise économique ou une période de sécheresse touchant l'agriculture d'une région déterminée entraîne aussi des retombées. Nous avons pris l'habitude d'anticiper l'impact financier de tels phénomènes ", conclut Christelle Dejean.